Zoom sur... l'économie algérienne

D’une économie planifiée, l’Algérie a amorcé, à l’aube des années 1990, une mutation vers l'économie de marché. Depuis, catalysée par la dépense publique et les exportations en hydrocarbures, l'économie algérienne a renoué avec une croissance soutenue et constante.

Les principaux indicateurs macroéconomiques  sont positifs :

  • le PIB algérien a triplé entre 2002 et 2008 et est ainsi le plus élevé du Maghreb,
  • les réserves de changes ont enregistré une augmentation exponentielle ces dernières années, faisant de l’Algérie l’un des quinze pays ayant les réserves les plus élevées au monde,
  • l’inflation est maîtrisée et, malgré sa tendance haussière observée depuis 2003, n’excède pas 6%,
  • la dette de l'Algérie vis-à-vis de l'extérieur est quasiment apurée, faisant de l'Algérie le pays le moins endetté de la région MENA ,
  • le solde de la balance commerciale est excédentaire depuis 2000.

 

 Outre le secteur énergétique, l'économie algérienne revêt de multiples opportunités. Forte d'une population de 35,7 millions d'habitants (dont près de la moitié a moins de 19 ans), d'une classe moyenne qui se dessine et consomme de plus en plus, d'investissements publics pharaoniques alimentés par l'aisance financière que procure la rente pétrolière et gazière, l'Algérie affiche aujourd'hui les traits d'un pays émergent et offre des potentialités de développement sans pareil dans de nombreux secteurs d'activité.

Nos publications

Zoom sur l'économie algérienne

D’une économie planifiée, l’Algérie a amorcé, à l’aube des années 1990, une mutation vers l'économie de marché. Depuis, catalysée par la dépense publique et les exportations en hydrocarbures, l'économie algérienne a renoué avec une croissance soutenue et constante.

Investir en Algérie

Située au confluent des civilisations européenne, africaine et moyen-orientale, l'Algérie est un marché de 36,3 millions d'habitants qui offre de nombreuses opportunités d'investissements.